C’est le seul Suisse à avoir été honoré du titre de cuisinier du siècle en France, en 1989, aux côtés de Paul Bocuse et de Joël Robuchon. Frédy Girardet a fait rentrer la grande gastronomie dans notre pays, a formé une multitude de cuisiniers dans son Hôtel de Ville de Crissier et est resté droit comme un « i » face au succès. Du modeste restaurant qu’il a dû reprendre en 1965 ( au décès subit de son père ), Frédy Girardet a su faire un temple, qui attire toujours ses fidèles aujourd’hui, sous les ordres de son quatrième chef.

Au fin fond du Canton de Saint-Gall se trouve le village de Lömmenschwil. Reprendre un restaurant gastronomique dans un endroit aussi isolé et qui n’avait pas vraiment porté bonheur à son prédécesseur, demande une grande motivation et beaucoup... beaucoup de courage. C’est le cas de Bernadette Lisibach. Elle a su mettre Lömmenschwil sur le radar des gourmets avec une cuisine très personnelle et créative, réalisée avec beaucoup d’enthousiasme et de professionnalisme. Elle est un exemple lumineux pour toutes femmes, qui douteraient du métier de cuisinière.

Découvert au Boéchet (JU), dans un insolite petit restaurant, Le Paysan Horloger, Mathieu Bruno a aussitôt remporté tous les suffrages. Cet enfant de Montreux notamment formé à l’auberge de l’Onde, à St-Saphorin, a d’emblée reçu le titre de Découverte de l’année du GaultMillau 2015. Depuis trois ans, il poursuit sur la voie du succès à Chardonne : dans son restaurant qui survole Lavaux et le Léman, il pétille de talent. Ses plats graphiques jouent avec adresse des associations de saveurs, de couleurs et de textures. Une signature unique.

Le chef fribourgeois ne manque pas de courage. Après s’être frotté à l’intuition d’André Minder et au perfectionnisme de Gérard Rabaey, il a osé poursuivre l’aventure du Pont de Brent avec sa femme Stéphanie. En 2009, il termine à la cinquième place mondiale du Bocuse d’Or. En 2011, il rentre du Canada pour reprendre l’adresse mythique des hauts de Montreux. Et, en 2018, il décide de se passer des produits importés pour faire la carte de son 2 étoiles. Un pari qu’il a réussi brillamment.

Le talent est une chose. L’amour de la cuisine et la volonté de réussir en est une autre. Ale Mordasini, le jeune chef de cuisine du Relais & Château Krone à Regensberg ne s’arrête pas à mi-chemin. Là où d’autres se contenteraient de ce succès, lui continue son parcours par les sommets. Dans son restaurant, il a su mettre en pratique son expérience et son talent pour étonner ses hôtes avec des plats surprenants et gourmands. Sa cuisine actuelle est très inventive, moderne et personnelle, sans être surfaite et jamais banale. En respectant la nature, les saisons et les régions, Ale Mordasini est un parfait modèle pour bien des collègues.

CÉRÉMONIE DE REMISE

DU MÉRITE CULINAIRE SUISSE

En présence de guy parmelin

conseiller fédéral

 

HÔTEL BELLEVUE BERN, LE 15 juin 2020

 

 

 

 

 

 

LAURÉATS 2020

 

MÉRITE CULINAIRE D’HONNEUR

 

MÉRITE CULINAIRE

 

FRÉDY GIRARDET

BERNADETTE LISIBACH

MATHIEU BRUNO

STÉPHANE DÉCOTTERD

ALE MORDASINI

© Fondation pour la Promotion du Goût © Mérite Culinaire Suisse 2020 Tous droits réservés